Leslie Vandeputte Tavo

leslie VTPortrait d’une Française du Vanuatu: Leslie Vandeputte Tavo
Leslie Vandeputte Tavo est née le 22 mai 1984 à Gien dans le Loiret.
Elle a commencé ses études d’anthropologie à Paris 8. Après une année d’échange Erasmus à l’Université d’Oxford en Angleterre, elle retourne en France et s’inscrit en Master 2 à la Sorbonne.
Elle s’intéresse alors pour la première fois au Vanuatu auquel elle consacre un mémoire bibliographique. Elle s’inscrit ensuite en doctorat à l’EHESS, l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et est rattachée au CREDO, le Centre de Recherche et de Documentation sur l’Océanie (situé à Marseille). Elle décide d’écrire une thèse sur le bichelamar sous ses aspects anthropo-sociolinguistiques.
Elle fait son premier terrain de recherche au Vanuatu en 2008. Initialement, elle ne devait séjourner que 4 mois. Elle trouve alors un poste d’enseignante d’histoire et géographie au Lycée JMG Le Clézio et reste finalement un peu plus de 3 ans dans l’archipel.
Leslie rencontre Paul Tavo, professeur de Français au Lycée Bougainville et l’épouse en 2010. Paul Tavo, originaire de Lamap (île de Mallicolo) est également un écrivain engagé. Il est l’auteur d’un recueil de poème (L’Âme du Kava) et d’un roman (Quand le cannibale ricane).
Tous deux partent en 2011 à Marseille, Leslie pour rédiger sa thèse et Paul pour accomplir un Master de littérature comparée à l’Université d’Aix-Marseille. Après ces deux années consacrées aux études, Leslie et Paul reviennent en Océanie en 2013. Leslie est enseignante chercheuse à l’Université de Nouvelle-Calédonie. Paul y est désormais inscrit comme doctorant.
Leslie aime a dire que le Vanuatu fait partie de sa vie. Elle l’a étudié, elle a fait ses travaux de recherche sur cet archipel, sur les hommes qui l’habitent. Ses études d’anthropologie ont participé à l’intérêt et à la fascination qu’elle a pour ce pays. Elle a développé, notamment à travers Paul et sa famille, ses amis vanuatais, un lien extrêmement fort avec le Vanuatu. Elle demandera probablement cette année la nationalité vanuataise. Leslie et Paul savent qu’ils viendront à moyen terme s’installer durablement au Vanuatu.
Autres portraits de Français(es) du Vanuatu

Claire Foots, Française du Vanuatu.

Chef d’entreprise, mère de famille, vraie citoyenne du monde particulièrement, Française très attachée au Vanuatu: Claire Foots est tout cela à la fois!

Claire Foots est née le 7 juin 1980 à Montluçon sur Allier. Elle a vécu en Côte d’Ivoire (2 ans), en Egypte (5 ans), en Nouvelle Calédonie (6 ans), en France (8 ans), en Australie(1 an), en Chine (1 an), aux Etats-Unis (3 ans) et au Vanuatu (10 ans).

C’est donc au Vanuatu que Claire a le plus vécu. Elle y a d’ailleurs passé une bonne partie de son enfance. Son père était le directeur de l’IHRO dans les années 90. Sa mère était quant à elle professeur de mathématiques au Lycée français de Port-Vila.

Après un bac obtenu à Port-Vila, Claire a fait Prépa HEC à Paris puis Sup de Co Toulouse. Elle a enfin obtenu un MBA aux Etats-Unis. Son parcours étudiant, tout comme son installation dans de nombreux pays, lui ont conféré une véritable ouverture d’esprit.

Claire s’est mariée avec Ryan, citoyen australien, en 2011. Ils ont deux enfants Max, 5 ans et Lennie, 1 an et demi. Tous deux sont bien évidemment bilingues. Max va à l’école française.

Claire est l’une des rares femmes chef d’entreprise du Vanuatu. Depuis 2009, Claire est directrice de Vila Distribution, filiale d’une compagnie calédonienne basée à Port-Vila qui comporte une grande quincaillerie ainsi qu’une société de distribution (spécialisée notamment dans l’offre de vins et spiritueux français). Elle dirige une équipe de 30 employés. A noter par ailleurs que Claire anime avec passion un club de dégustation de vins qui s’appelle Vila Vino.

Professionnellement, les projets de Claire sont la préparation de la reprise prévue en mai 2016 avec la réouverture des grands hôtels mais aussi la reconquête des parts de marché de la quincaillerie.

Au niveau personnel, son ambition pour 2016, c’est la participation au championnat du monde de pêche au gros au Costa Rica en avril 2016. Deux équipes sont actuellement qualifiées pour représenter le Vanuatu. Elle en fait partie avec son frère, son père et Julien Lenglet.

Claire et son mari ont tous les deux l’intention de rester longtemps à Port-Vila. Quand on l’interroge sur son avenir au Vanuatu, Claire répond : « Le Vanuatu, c’est un cadre idéal pour les enfants et nous avons la chance d’avoir chacun, mon mari et moi, une belle situation professionnelle. Nous envisagerons de partir vivre ailleurs quand les enfants devront partir faire leurs études à l’étranger. Mais quand bien même, nous garderons toujours un pied à terre dans ce beau pays. »
claire pêche

« Liberté, Egalité, Fraternité » au Lycée Français de Port-Vila

J’ai le plaisir de vous annoncer que le Conseil de gestion du Lycée Français de Port-Vila a répondu favorablement à ma proposition d’afficher la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité » au fronton de l’établissement scolaire.
Pour information, si cette inscription est obligatoire dans les écoles de France suite à la proposition de la sénatrice Françoise Carton (loi Peillon de 2013), ce n’est pas le cas à l’étranger.
Nous ne pouvons que nous féliciter de cette décision prise lors de la réunion du Conseil de gestion du 17 novembre dernier.
Les événements tragiques de janvier et de novembre nous encouragent à marquer un attachement fort à nos valeurs républicaines.
devise républicaine

Français et Ni-Vanuatu

naturalisationLundi 21 décembre, j’ai reçu officiellement, tout comme mon épouse et mes deux plus jeunes fils, avec beaucoup de fierté et de bonheur mon certificat de nationalité vanuataise.
Je suis donc désormais, comme le prévoit un amendement de la Constitution de novembre 2013 concernant la binationalité, Français et Ni-Vanuatu.
Merci à notre ami, l’artiste Emmanuel Watt, d’avoir été à nos côtés durant la cérémonie de naturalisation.

Procès verbal du comité de sécurité du 6 novembre 2015

Une réunion du comité de sécurité s’est tenue à l’Ambassade de France le  6 novembre 2015 de 17 h à 18 h30, sous la présidence de l’ambassadeur. Ont participé à  cette réunion les responsables d’îlots, leurs adjoints, ainsi que le Conseiller consulaire et le Proviseur du Lycée français.
Retrouvez ici le procès verbal de la réunion: http://www.ambafrance-vu.org/Un-Conseil-consulaire-Securite-restreint

Compte rendu du premier conseil consulaire des bourses scolaires

La séance plénière du premier conseil consulaire des bourses scolaires pour la campagne 2016 s’est tenue le 27 octobre 2015 dans les locaux de l’Ambassade de France.
Vous trouverez ci-dessous le compte rendu de la commission (source: site de l’ambassade de France au Vanuatu).

ambassade de france port-vila

AMBASSADE DE FRANCE A PORT VILA
B.P. 60 PORT-VILA VANUATU
Téléphone : 00 678 28 700
le 30/10/2015
Objet : PROCES VERBAL DU 1ER CONSEIL CONSULAIRE POUR LES BOURSES
SCOLAIRES 2016
La séance plénière du premier conseil consulaire des bourses scolaires pour la première campagne 2016 s’est tenue le 27/10/2015 à l’adresse suivante :
Salle de réunion service culturel, Ambassade de France à Port-Vila.
Participants :
Etaient présents :
Membres de droit :
– M. du BOISPEAN Alain, Ambassadeur, Président de la Commission
– M. CUMBO Georges, Conseiller consulaire
Membres désignés :
– M. ARBAULT Laurent, Proviseur du LFPV
– M. MARCHE Laurent, Directeur de l’école primaire du LFPV
– Mme GARDAIS Marick, Représentante des organisations syndicales représentatives des personnels enseignants, Professeur du LFPV
– Mme FIAKAIFONU Anne-Marie, Secrétaire du LFPV
– Mme RUSSET Lavinia, Agent comptable de l’établissement, Gestionnaire du Lycée Français
– M. PRESTAT Pascal, Président du bureau de l’ADFE
– Mme VAYSSE Dominique, COCAC
Experts :
– Mme DAVID-TANAKA Marie-Christine, Consule-adjointe
– Mme MANIEL Martine, Agent consulaire en charge du dossier bourses scolaires
Absents ou Excusés :
– Mme DEROUIN Anita, Secrétaire du bureau de l’UFE
– M. FIAKAIFONU Visesio, Président de l’association des wallisiens
– Mme MAINGUY Laurence, Présidente de l’APE
– Mme TAURA Lizzie, Trésorière de l’APE

Ont été remis aux membres de la commission locale les documents de travail suivants:
– Ordre du jour,
– Instruction générale,
– Télégramme de cadrage,
– Eléments du barème,
– Tarifs scolaires pour l’année scolaire,
– Liste des demandes

Première partie avant examen des dossiers individuels
La séance plénière du premier conseil consulaire des bourses scolaires s’est tenue le 27 Octobre 2015 (ouverture à 14h00) dans les locaux de l’Ambassade de France (salle de réunion du SCAC). En ouvrant la séance le Président rappelle le principe de confidentialité puis commente les résultats de la campagne 2015. Il fait ensuite un bref rappel sur les règles de gestion et sur les contrôles réalisés au besoin par le biais d’enquêtes sociales. Il insiste sur quelques points qui doivent guider le conseil notamment le souci d’équité et de justice sociale, la nécessité de privilégier les enfants issus de familles dont un seul des parents travaille. Il demande à la commission d’être vigilante sur les revenus réels des familles. Le Président rappelle ensuite le montant de l’enveloppe budgétaire limitative notifiée par l’AEFE dans laquelle doivent impérativement s’inscrire les travaux de la Commission.
Cette année la politique du lycée a été de contenir les frais scolaires; les tarifs scolaires pour 2016 n’ont donc pas augmenté.
Concernant le mode d’information des familles, le principe adopté lors de la précédente commission reste le même à savoir information par voie de presse ainsi qu’au travers de la Lettre d’informations aux français et via la page facebook du conseiller consulaire et affichage tant au lycée que dans la salle d’accueil de la section consulaire de l’Ambassade. La commission propose en outre une information sur le site de l’Ambassade.
La commission procède ensuite à l’examen des dossiers de demandes de bourses individuellement.
Elle examine ainsi la demande de 123 familles pour 248 enfants dont 220 renouvellements et 9 premières demandes correspondant à 272 bourses.

Observations suivant l’examen des dossiers / synthèse de la séance
La commission s’est tenue sur deux séances; le comité ayant souhaité examiner au cas par cas les dossiers en se référant systématiquement aux instructions.
La commission s’est prononcée sur :
– L’ajournement de 10 dossiers (concernant 15 enfants) pour compléments d’informations
– Le rejet de 2 dossiers (4 enfants) dont un pour non inscription
Elle a souhaité relever la quotité de certaines familles notamment les dossiers des enfants de famille monoparentale.
Le conseil a pris acte avec satisfaction du montant de l’enveloppe limitative qui a légèrement progressé par rapport à 2015.
Sur les 123 familles, 70% soit 87 d’entre elles ont pu se voir attribuer une quotité de bourse à 100%.
La stabilisation des frais d’écolage sur 2016 a abouti également au terme de l’examen de CLB1 à un non dépassement de l’enveloppe budgétaire notifiée par L’AEFE.
La commission locale (2ème séance) s’est close à 15h30.

Cérémonie du 11 novembre 2015 à Port-Vila

L’association des anciens combattants a organisé une très belle cérémonie de commémoration du 97ème anniversaire de la Fin de la Première guerre mondiale.
La cérémonie a été marquée par la présence de S.E. M. Baldwin Womtelo LONSDALE président de la République du Vanuatu,  de M. Sato Kilman Liftunvanu Premier ministre du Vanuatu, de Mme Marie-Pierre GIRON, 1ère Conseillère de l’Ambassadeur de France, de S.E. M. Jeremy BRUER, Haut Commissaire d’Australie,
et de Mme Helen TUNAH, Haut Commissaire adjoint de Nelle Zélande.
La chorale du Lycée français Jean-Marie Gustave Le Clézio a interprété aux côtés de la Fanfare des Forces Mobiles du Vanuatu les hymnes français et vanuatais.
Un pot du souvenir et de l’amitié a ensuite été offert par SE L’Ambassadeur de France et l’association des Anciens Combattants dans les locaux de l’Alliance française.

20151111_105932
S.E. M. Baldwin Womtelo LONSDALE président de la République du Vanuatu

20151111_111813
MM. Bob DAN et Serge AUBERT Anciens Combattants Alliés.20151111_111241
Mme Marie-Pierre GIRON, 1ère Conseillère de l’Ambassadeur de France.20151111_112208
Georges Cumbo, conseiller consulaire élu.20151111_110324
Chorale du lycée français

Françaises et Français du Vanuatu: Thierry Rabin Grandidier

Thierry Rabin Grandidier est né à Moutiers en Savoie en 1951. Il a toutefois passé toute son enfance à Paris. Il y a fait ses études.
Diplômé de l’ESTP, option bâtiment, c’est dans ce secteur qu’il a travaillé tout d’abord e20150909_130346n France, puis au Maroc et au Cameroun. A noter qu’il crée sa première entreprise à l’âge de 27 ans.
Ayant l’esprit de découverte, en 1996, il gagne le Pacifique et intègre le Groupe SUEZ en prenant la direction d’une entreprise du Groupe spécialisée dans le bâtiment & travaux publics à Nouméa.
Deux ans plus tard, il crée à nouveau une entreprise, qu’il revendra après 5 années. En début 2006, il souhaite faire une année sabbatique qui durera deux ans.

Fin 2007, il s’installe au Vanuatu. Il ouvre un cabinet d’études et s’engage au sein de plusieurs associations.

Aujourd’hui retraité (très !) actif installé sur Tanna, il est le président du Lions Club du Vanuatu mais aussi d’une association qu’il a lui-même fondée : Tanna Brousse.

Depuis le passage destructeur du cyclone tropical Pam en mars dernier, il occupe la majorité de son temps à gérer des projets de soutien pour les
villages et les écoles de Tanna. Il a notamment suivi bénévolement le chantier de reconstruction de l’école maternelle de Lounarei financé par le
Lions club et l’Alliance française de Port-Vila.

Retrouvez ici d’autres portraits de Françaises et Français du Vanuatu!