Charlotte Traverso


Rencontres avec les Françaises et Français du Vanuatu : Charlotte Traverso. Charlotte Traverso, 30 ans, est ce qu’on appelle ici une enfant du pays. Elle est française et ni-Vanuatu. Elle a également des origines vietnamiennes. Elle a grandi et vit aujourd’hui à Port-Vila. Avec sa famille, elle n’envisage pas sa vie ailleurs qu’au Vanuatu.
En 2007, après avoir obtenu un bac ES avec mention au Lycée Français, Charlotte Hénin (son nom de jeune fille) part en Australie pour faire des études de business management. Très rapidement, elle se rend compte que ce domaine ne l’intéresse pas vraiment et prépare alors un diplôme d’esthétique à Brisbane. Elle travaille quelques années en Australie et acquiert une expérience qui lui sera utile pour l’avenir.
De retour à Port-Vila en 2010, elle crée sa propre entreprise. Elle ouvre alors un salon de beauté à son domicile à Bellevue et un autre au Havanah Resort. Un an plus tard, elle en ouvre en 3ème au Grand Hotel.
En 2012, elle épouse Andrea Traverso. Ils ont ensemble 2 fils, Luca et Matteo. Parallèlement à son propre travail, Charlotte soutient activement Andrea dans son activité de charter de pêche.
Ces dernières années, le Vanuatu connait une petite révolution écologique menant notamment à l’interdiction des sacs plastiques et à la promotion de l’économie verte. Après une période sabbatique consacrée à sa famille, elle décide d’accompagner le mouvement et ouvre en octobre avec son amie Justine le magasin Influence Bio Concept.
Cette boutique propose des produits bios (alimentaires et autres) souvent introuvables à Port-Vila ainsi que des alternatives au tout plastique. Charlotte gère désormais seule cette entreprise qui connait un succès grandissant.
Discrète et modeste mais toujours enthousiaste, Charlotte peut être fière de faire partie de ces encore trop rares créatrices d’entreprises.

Grand débat à Luganville/ Dimanche 10 mars 2019 à 17h


Après une réunion qui a réuni une trentaine de nos compatriotes à Port-Vila, les Françaises et Français de Luganville sont invités à participer à un moment de dialogue et d’échanges organisé dans le cadre du Grand Débat National le dimanche 10 mars à 17h (lieu à préciser).
Les discussions aborderont les 4 thèmes pré-fléchés du Grand Débat National ( la transition écologique, la fiscalité, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’État et des services publics) ainsi que des sujets intéressant les Français établis hors de France.
Information: Georges Cumbo, Conseiller consulaire

Grand Débat National/ Français du Vanuatu


Le 10 décembre dernier, le président de la République a annoncé le lancement d’un Grand Débat National (GDN). Dans sa lettre aux Français du 14 janvier 2019, le Chef de l’Etat en a précisé les thèmes et a posé les questions qui lui paraissent déterminantes pour notre pays. Le GDN se déroule pendant deux mois du 15 janvier au 15 mars 2019.

Il est important que les citoyens français résidant sur l’archipel vanuatais puissent également s’exprimer. Aussi, le conseiller consulaire, Georges Cumbo invite les Françaises et Français du Vanuatu à participer à un moment de dialogue et d’échanges organisé dans le cadre du GDN le mercredi 20 février à 17h15 à l’Alliance Française de Port-Vila.

Les discussions aborderont les 4 thèmes du Grand Débat National (la transition écologique, la fiscalité, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’État et des services publics) ainsi que des sujets intéressant plus spécifiquement les Français établis hors de France.

Georges Cumbo remercie pour leur soutien dans l’organisation de cette réunion Pascal Prestat, président de Français du Monde – ADFE Vanuatu et Loïc Bernier, président de l’UFE Vanuatu. Il remercie également Grégoire Bouré qui a accepté de tenir le rôle de modérateur de la rencontre.

Par ailleurs, Georges Cumbo étudie la possibilité d’organiser une réunion pour les Françaises et Français résidant à Santo.

Florence Daoleuang

Portrait d’une Française bien connue et appréciée au Vanuatu, une championne tout sourire: Florence Daoleuang.
Florence Daoleuang est née en 1984 à Laon. Son père est d’origine laotienne, sa mère est française.
Son père a été vice champion national de judo au Laos toute catégorie, c’est donc naturellement dans cet art martial que Florence va trouver s’épanouir et exceller. Elle monte sur les tatamis du club Lanois à l’âge de 5 ans. Elle rejoint plus tard le club de la JAMP (Judo Amiens Métropole Picardie). Elle fait ses armes avec Catherine Fleury déjà championne olympique et qui sera plus tard championne du monde. Florence, au vue de ses qualités, intègre ensuite le Pole Espoir d’Amiens et plus tard le Pole France de Bretigny sur Orge.
Parallèlement, Forence a fait sport-études Judo, puis une Prépa Arts appliqués et enfin une école d’architecture intérieure. Diplômée, elle travaille d’abord pour des sociétés privées puis intègre le Ministère de la Défense dans le génie Civil.
En 2012, elle arrive au Vanuatu. Très rapidement, elle devient l’entraineure de l’équipe nationale de judo du Vanuatu Vanuatu Judo Team. Elle accompagnera les champions Ni-Vanuatu, entre autres Nazario Fiakaifonu et Joe Mahit, aux plus grandes compétitions : Oceania, Jeux du Pacifique, Championnats du Monde ou encore les Jeux Olympiques. Malgré tout, elle reste très modeste et assure continuer d’apprendre auprès de Ted Drew ou encore de son coach actuel Toshihide Yasuda.
Florence a créé sa propre société de consultant : IDAC. Elle est actuellement sous contrat avec UNELCO pour travailler sur le développement du réseau.
Florence se dit heureuse du travail accompli aujourd’hui pour le judo vanuatais. Elle est fière des progrès de l’équipe nationale. Elle souhaite maintenant pouvoir développer le judo auprès des enfants et des femmes du Vanuatu.
D’autres portraits de Françaises et Français du Vanuatu: https://georgescumbo.org/francaises-et-francais-du-vanuatu/

Florence Daoleuang

Grégoire Moutardier, manager d’un projet eco-touristique.

Rencontre avec les Françaises et Français du Vanuatu : Grégoire Moutardier
Grégoire Moutardier est né en 1991 à Tours. Il a fait des études de biologie en Touraine. Il s’est ensuite spécialisé en biologie marine en Norvège puis en écologie comportementale en Afrique du Sud.
Grégoire a terminé son tour du monde étudiant au Vanuatu avec un stage de master effectué en 2014 au Département des pêches et ce, sous l’égide de l’IRD. Son sujet : les acanthastères et plus précisément la question du contrôle de cette menace grandissante. A son grand regret, il quitte après une année seulement l’archipel.
Grégoire retourne ensuite en France où il travaille dans le secteur de l’hôtellerie dans de grands châteaux et écrit des articles scientifiques. Il voyage également en Argentine et au Maroc.
Grégoire est, en 2016, contacté par le fondateur de Okeanos – Foundation for the Sea . Il est invité en Nouvelle-Zélande pour visiter des chantiers de construction de voiliers traditionnels propulsés sans energies fossiles. Le poste de directeur de Okeanos Vanuatu lui est alors proposé et sans aucune hésitation il l’accepte.
La mission qui lui est confiée est de créer une entreprise de transport maritime viable sur les plans financier et écologique. Il développe alors une activité d’écotourisme. Par ailleurs, Okeanos Vanuatu se tient prêt à organiser des expéditions scientifiques ou humanitaires, en cas de cyclone par exemple.
Actuellement, Grégoire dirige donc un équipage composé d’un Fidjien et 6 Ni-Vanuatu. L’objectif à court terme est de transférer aux insulaires la gestion de Okeanos Vanuatu.
L’heure est aux félicitations Grégoire et l’équipe d’Okeanos Vanuatu viennent de remporter le Prix international du tourisme durable Skål 2017 dans la catégorie transport! Les lauréats ont été choisis parmi les candidats de 28 pays sur la base de critères de préservation de la nature, de compensation carbone, d’atténuation du changement climatique, de protection des droits de l’homme, d’emploi local, etc.
Autres portraits: https://georgescumbo.org/francaises-et-francais-du-vanuatu/grégoire moutardier

Sandrine Walles, Française engagée au Vanuatu

Sandrine Wallez est l’une des Françaises les plus actives et impliquées de notre communauté.
Sandrine Wallez est née à Carcassonne en 1972. Elle a passé son enfance dans différents coins du globe : France, Zaïre, Guadeloupe, Nouvelle-Calédonie, Réunion. Elle a suivi des études en vulcanologie à Clermond Ferrand, a obtenu un DESS en sciences de l’Environnement à Strasbourg puis a entamé un doctorat en gestion des catastrophes naturelles en Nouvelle-Zélande sur le volcan Lopevi du Vanuatu.
Elle est arrivée au Vanuatu le 1er avril 1998 pour effectuer un stage en tant qu’étudiante à l’ORSTOM. Elle a ensuite travaillé comme consultante en vulcanologie au Service national de géologie et des mines pendant 4 ans.
Etant tombée amoureuse du Vanuatu et de Philippe Métois, le célèbre photographe français avec qui elle a eu 2 enfants, elle ne s’est jamais posé la question de quitter l’archipel. Les opportunités de travailler dans son domaine étant faibles (les questions environnementales étant alors peu porteuses), elle a décidé de créer ACTIV (Alternative Communities Trade In Vanuatu), une association locale ayant pour objectif de responsabiliser les communautés sur les plans économique, social et environnemental. Elle s’est pleinement investie dans cette aventure fructueuse qui a vu notamment l’ouverture d’un centre d’artisanat à Stella mare, d’une chocolaterie et d’une huilerie de coco vierge.
Sandrine espère renouer avec sa passion en développant au sein d’ACTIV Earth des actions écologiques mais aussi liées à la gestion des catastrophes. Elle se dit pleinement heureuse de voir que son activité a des effets concrets pour les communautés et notamment pour les femmes du Vanuatu pour qui des opportunités ont été créées.
Cliquez ici pour découvrir d’autres portraits de Françaises et Français résidant au Vanuatu

wallez sandrine

CFE:suppression temporaire de la rétroactivité pour les adhésions

Mesure exceptionnelle de suppression de la rétroactivité pour les adhésions intervenant entre le 01 Décembre 2016 et le 28 Février 2017.

Pour les Français expatriés depuis plus de deux ans, l’adhésion auprès de la CFE (Caisse des Français de l’Etranger) est soumise, après 35 ans, au règlement d’un arriéré de cotisations pouvant aller jusqu’à deux années.

Afin de faciliter l’accès à une protection sociale française, le conseil d’administration de la CFE a décidé de suspendre l’application de ce principe de rétroactivité.
Cette mesure exceptionnelle sera appliquée à toute demande d’adhésion intervenant entre le 01 Décembre 2016 et le 28 Février 2017.

N’hésitez pas à profiter de cette période pour bénéficier des avantages de la CFE:

  • La prise en charge des frais de santé en France et dans tous les pays du monde sur la base des modalités de remboursement garanties par la Sécurité Sociale française (pour vous même et vos ayants droit quel que soit leur nationalité)
  • la continuité des droits avec la Sécurité Sociale à l’occasion de votre retour définitif en France.

Calculez le montant de vos cotisations en cliquant ici et adhérez directement grâce au nouveau service d’adhésion en ligne disponible pour les salariés et les étudiants.

Pour les autres catégories (retraité, indépendant, sans activité) vous devez remplir un formulaire d’adhésion en ligne en cliquant ici et le retourner avec toutes les pièces demandées à l’adresse fichier@cfe.fr avant le 28 février 2017.

cfe

Nazario Fiakaifonu, Français et Vanuatu…et Olympien!

Nazario est une figure incontournable du Vanuatu. Il est en effet l’un des rares Olympiens du pays !
Nazario Fiakaifonu, Ni-Vanuatu et Français, est né le 27 mars 1988 à Port-Vila. Sa famille originaire de Wallis et Futuna est installée depuis 3 générations au Vanuatu.
Nazario a fait toute sa scolarité au Lycée Français JMG Le Clézio appelé auparavant Ecole Colardeau. Après son baccalauréat en 2005, il part faire une Licence en Economie et Gestion à l’Université de la Nouvelle-Calédonie.
En 2009, de retour à Port-Vila, il débute sa carrière au bureau d’AJC en tant que Comptable et Assistant Conseiller de Gestion. Puis en 2013, il est recruté à Port-Vila Hardware comme Assistant General Manager. Nazario est un entrepreneur dans l’âme. Aussi, avec son épouse, Magalie, il crée dans la même année, GIS (Guard Island Security), une société de sécurité qui emploie plus d’une centaine de personnes. Dans la foulée, il crée une seconde entreprise de construction. Il s’agit de Fonu Construction, dont son père a la gestion. Fonu emploie une dizaine de personnes et espère grandir dans le marché local.
Au Vanuatu, Nazario est surtout connu pour avoir été le premier Judoka qualifié pour les Jeux Olympiques. Il a en effet participé aux Olympiades de Londres en 2012 représentant le Vanuatu en catégorie +100kg. Cette expérience l’a profondément marqué et a sans aucun doute forgé l’homme et l’entrepreneur qu’il est. Pour lui, aujourd’hui, comme il l’aime le dire: « Rien n’est impossible à qui a le désir de se surpasser ! ».
Nazario a commencé le judo à l’âge de 8 ans et a très vite montré d’excellentes aptitudes. Il a participé à de nombreuses compétitions régionales et internationales : Championnats du monde de Paris, Coupe Oceania en Australie, les Jeux de la Francophonie à Nice, la WorldCup à Samoa… Il s’est entrainé aux quatre coins du monde, notamment à Manchester ou encore au Japon. Aujourd’hui, Il est encore très investi dans le développement du judo puisqu’il est membre du comité en tant que Secrétaire de la Federesen blong Judo blong Vanuatu.
Nazario Fiakaifonu est un modèle pour les jeunes générations et surtout pour sa fille Tahlya qui sera probablement une future championne pour le judo vanuatais.
Découvrez d’autres portraits de Françaises et Français du Vanuatu en cliquant ici.
nazario JO 2012
Nazario Fiakaifonu (à gauche) contre son adversaire lituanien Marius Pasekevicius au Jeux Olympiques de Londres 2012.

Demain.

Le public de Port-Vila est cordialement invité à la projection gratuite de « Demain », un film de Cyril Dion et Mélanie Laurent.
Cette projection organisée par Georges Cumbo, conseiller consulaire en partenariat avec Français du Monde ADFE aura lieu ce mercredi 24 août dans les jardins des Cottages de Bellevue Ecolodge. Je remercie d’ailleurs Sabine et Gérard Sariani, les propriétaires de cet hôtel, d’accueillir cette manifestation!

Quelques mots sur le film:
« Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent partent avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils rencontrent les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain… »

filmKava et rafraichissements à partir de 17h15.
Début de la projection à 18h15.
N’hésitez pas à apporter un pique-nique.

La devise républicaine sur le fronton du Lycée français de Port-Vila

C’est en présence de Claudine Lepage, Sénatrice des Français de l’étranger, que nous avons remis le 26 mai dernier, un panneau comportant la devise de la République française, « Liberté, Egalité, Fraternité  » à Laurent Arbault, proviseur du Lycée français de Port-Vila et à Laurence Mainguy, présidente du Conseil de gestion de l’association des parents.
Pour mémoire, le Conseil de gestion du Lycée Français de Port-Vila avait répondu favorablement en novembre dernier à ma proposition d’afficher la devise au fronton de l’établissement scolaire. Si cette inscription est obligatoire dans les écoles de France suite à la proposition de la sénatrice Françoise Carton (loi Peillon de 2013), ce n’est toutefois pas le cas à l’étranger.
Cet accrochage vient renforcer l’appropriation et la transmission des valeurs de la République par toute la communauté de cet établissement scolaire de l’AEFE.
devise républicaine lycée jmg le clézio